L'OPCAIM, au service de la formation

L’OPCAIM soutient l’action des Groupement des Employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) des secteurs industriels. 

Ainsi, le nombre de fonctions tutorales prises en charge dans le cas particulier des GEIQ, est de 1 pour 3 contrats de professionnalisation accueillis dans les entreprises relevant de la métallurgie.

 

Les Groupements d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification poursuivent une mission spécifique de recrutement, d’accompagnement social et professionnel et de qualification de demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi. Pour les GEIQ de la métallurgie, cette mission d’insertion et de qualification est mise en œuvre principalement dans le cadre de contrat de professionnalisation. Ce contrat de professionnalisation fait l’objet d’un double tutorat, auprès du jeune en formation par le GEIQ et dans l’entreprise dans laquelle le jeune est mis à disposition.

Au-delà de la qualification (85 % des bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation obtiennent une qualification), l’objectif de ce parcours GEIQ est l’insertion dans l’emploi. Nous constatons au sein des GEIQ 70 % de sortie positive vers l’emploi. L’objectif est de maintenir et d’améliorer ce résultat par l’optimisation des parcours formant en lien avec l’entreprise cliente d’accueil, et de faire de ce dispositif un moyen de recrutement identifié comme pertinent par les industriels de la branche.

Pour optimiser ce parcours vis-à-vis de l’emploi, les GEIQ mettent en place une ingénierie de parcours adapté au suivi individualisé requis par ce type de public. Cette ingénierie vise à favoriser la découverte d’un métier, du monde de l’entreprise tout en lui permettant l’apprentissage d’un métier et de le développement de compétences professionnelles qui seront au final déterminantes pour son insertion dans l’emploi.

L’objectif de qualification rallonge les parcours qui démarrent alors par une sensibilisation aux métiers de la métallurgie et plus généralement à l’entreprise. Un socle de compétences industrielles est transmis.

Cette ingénierie dans les contenus, dans les apprentissages et les missions en entreprise s’articule avec les dispositifs de formation professionnelle, en fonction de leur souplesse, de leurs modalités de financement, des alternances possibles entre l’entreprise et les séquences de formation. 

La mise en place de POE (individuelle et collective) permettent le montage de parcours renforcés, avec une étape de sensibilisation et de découverte dans la POE et une étape de qualification dans le contrat de professionnalisation.